Rallycross RX Team

Jean-Luc confirme en Suède…

Après avoir affolé les compteurs une semaine auparavant en Norvège, Jean-Luc Pailler a mis le cap sur la Suède et Höljes le week-end dernier. Véritable Mecque du Rallycross, ce rendez-vous tient toujours lieu de moment fort dans une saison européenne. Si les 30 000 spectateurs présents sur le site ont eu droit à une météo arrosée pendant deux jours, le pilote Salaün Holidays a vu sa course s'arrêter net en finale B, suite à un sévère contact avec Mats Lysen en Finale B.

Installé dans le top 10 tout au long de la journée du samedi, la Peugeot 207 Intermarché Carburants Pro – Axel Fermetures se permettait même d'aller décrocher une bonne septième place à l'issue de la première manche qualificative.

Mais les conditions météorologiques à l’oeuvre dans le Varmland suédois, allaient singulièrement compliquer la tâche de Jean-Luc Pailler au moment d'aborder la seconde manche qualificative du week-end, tandis qu'un contact avec Stig-Olov Walfridson en manche 3 ne lui permettra pas d'améliorer sa marque.

« Il s'est mis à pleuvoir juste avant le lancement de ma série en seconde manche. Je me élancé avec Timur Timerzyanov (le leader du championnat) mais nous nous sommes rapidement retrouvés assez loin par rapport à ceux qui ont pu bénéficier de conditions de piste plus favorables. » explique Jean-Luc, qui sauvait l'essentiel en s'assurant néanmoins d'un temps qui pouvait encore lui faire espérer une bonne position de départ pour les finales. Mais c'était sans compter sur la fougue de Stig-Olov Walfridson, certainement sur-motivé à l'idée de signer un résultat sur ses terres.

« Je suis parti à l'extérieur avec un bon départ à la clé en troisième manche, mais Stig-Olov Walfridson me touche et abîme mon train avant. Avec une biellette tordue, autant dire que dans ces conditions, la voiture était inconduisible. » analyse Jean-Luc.

Qualifié sur la première ligne de la finale C, le pilote Salaün Holidays allait profiter de cette opportunité pour se mettre en évidence. Comme en Norvège une semaine auparavant, ce dernier validait son ticket qui envoyait directement la Peugeot 207 sur la dernière ligne de la grille de la finale B.

Alors en lutte avec Mats Lysen quelques dizaines de mètres après le départ, l'aventure du pilote Pailler Compétition allait rapidement tourner court, lorsque les deux hommes se touchaient à l'amorce d'une portion en descente toujours délicate à négocier.

« Je suis un peu déçu de la casse qu'il y a eu à la fin. On s'est mal compris avec Mats Lysen. Je suis arrivé à le dépasser par l'extérieur dans la parabolique mais il me déséquilibre avant de replonger dans la descente du circuit, ce qui m'a directement envoyé dans la boue. À partir de là, c'était impossible d'arrêter la voiture. J'ai court-circuité le virage en passant dans une gorge d'un mètre de profondeur. La voiture a décollé et je suis revenu sur la piste, puis Lysen est arrivé dans le même temps et m'a percuté. » poursuit Jean-Luc.

Malgré une conclusion de meeting un brin décevante, le pilote aux couleurs d'Axel Fermetures – Intermarché Carburants Pro ressortait globalement satisfait de son périple scandinave.

« Je suis content de ces deux dernières épreuves en Norvège et en Suède. La voiture marche bien. C'est dommage que ma finale B se termine de cette manière en Suède, mais ce sont des événements qui font partie de la course. » conclut Jean-Luc, qui retrouvera les joies du championnat d'Europe de Rallycross, dès le début du mois août en Belgique, puis aux Pays-Bas.

Au classement général du championnat, Jean-Luc Pailler effectue une belle opération en dépit de ses impasses sur les manches de Greinbach (Autriche) et Nyirad (Hongrie). Le pilote Salaün Holidays émerge désormais aux portes du Top 10, à quelques points seulement du vainqueur de l'épreuve européenne de Dreux, Kevin Procter.

Auteur : Nicolas DUBERNARD



Télécharger le communiqué…