Rallycross RX Team

Les joies du podium retrouvé…

Fabien Pailler a signé son premier podium de la saison à l'occasion de la cinquième manche du championnat de France de Rallycross disputée le week-end dernier, sur le tracé de Lavaré, dans la Sarthe.

Quatrième à Châteauroux, il y a trois semaines, après avoir survolé les manches qualificatives, le départ manqué en Finale A avait laissé un goût amer du côté des hommes de la structure « Pailler Compétition ». Sur un tracé de Lavaré que Fabien apprécie tout particulièrement pour s'y être déjà illustré par le passé, l'objectif premier était de partir à la chasse aux « gros » points.

Pourtant, les premiers pas du pilote Axel Fermetures dans la Sarthe furent pour le moins compliqués. Handicapé par un moteur qui ne délivrait pas sa pleine puissance, Fabien affichait des chronos en retrait, se contentant du sixième temps des essais.

« Notre week-end a démarré difficilement ! Nous avons eu un petit soucis avec le moteur qui ne délivrait pas sa puissance maximale. On a résolu le problème avant la première manche, ce qui explique notre sixième temps des essais chronométrés. Une fois que l'équipe a mis le doigt sur ce problème, notre Peugeot 207 Axel Fermetures - Intermarché Carburants Pro est revenu à son meilleur niveau et j'ai pu remporter ma série lors de la première manche qualificative, en signant le second chrono, juste derrière Gaétan Sérazin. » analyse le pilote « Pailler Compétition » dont la seconde journée de compétition sera perturbée par une piste en perpétuelle évolution, forçant l'intéressé à se forger de nouveaux repères.

« Le dimanche, la piste a beaucoup évolué entre le warm up et la seconde manche. La voiture est devenue très survireuse et j'ai éprouvé beaucoup de difficultés à la tenir. Je n'ai pu obtenir que le quatrième temps de la seconde manche. Je pense que j'ai perdu un peu de ma confiance à ce moment là du week-end, et le fait que la direction de course ait pris la décision d'arroser juste avant notre série n'a rien arrangé. » soulignait Fabien, qui se qualifiait sur la seconde ligne de la finale A.

Oublié le départ « manqué » de Châteauroux, le pilote aux couleurs de Salaün Holidays prenait les choses en main à l'extinction des feux de l'ultime confrontation du week-end. Auteur d'un bon envol, Fabien Pailler parvenait à se faufiler au milieu de l'agitation traditionnelle de la première courbe pour ressortir de celle-ci au troisième rang. Une position que le pilote de la Peugeot 207 ne lâchera plus jusqu'au drapeau à damiers.

« Je me suis retrouvé qualifié en quatrième position sur la grille de départ de la finale A. J'ai pu prendre un bon départ et je suis arrivé à prendre le meilleur sur Jérôme Grosset-Janin, mais quelqu'un m'a touché et j'ai faille perdre le contrôle de la voiture. Heureusement, j'ai réussi à ramener la voiture sur la bonne trajectoire tout en prenant la troisième place. Ensuite, j'ai assuré en essayant de tenir le rythme des hommes de tête. Il fallait faire attention car la piste était très piégeuse, notamment sur les freinages en terre qui avaient été un peu trop bien arrosé avant la finale. » conclut Fabien Pailler qui signait, grâce à cette troisième place, son meilleur résultat de la saison.

À 15 jours de la prochaine manche qui se tiendra dans la Manche, sur le circuit de Lessay, Fabien Pailler réalise une excellente opération au classement général du championnat en reprenant l'avantage sur le champion de France en titre, Samuel Peu. Quatrième du classement SuperCars, Fabien peut désormais lorgner sur la troisième place détenue par Philippe Tollemer, sur lequel le pilote de la Peugeot 207 Axel Fermetures – Intermarché Carburants Pro n'accuse que 12 longueurs de retard.

Auteur : Nicolas DUBERNARD



Télécharger le communiqué…