Rallycross RX Team

Jonathan frôle la victoire !

Pour la seconde fois consécutive cette saison, Jonathan Pailler a conquis un nouveau podium le week-end dernier sur le circuit de Lessay. Un nouveau résultat probant qui place désormais le pilote Pailler Compétition parmi les valeurs montantes de la Coupe de France de Division 3.

Quinze jours après son excellente prestation ramenée de la Sarthe, le pilote aux couleurs de Salaün Holidays et d'Intermarché s'est mis en valeur, en allant chercher une inédite pôle position à l'issue des manches qualificatives. Pourtant, si Jonathan confessait quelques difficultés pour trouver le bon rythme en début de meeting, la première session de qualification allait rapidement rassurer le pilote de la Peugeot 206.

« Je ne suis pas arrivé à bien prendre mes marques en début de week-end. Je ne fais que la septième temps des essais chronométrés. En première manche, je n'étais absolument pas certain de ma vitesse et de ce que cela allait donner. Heureusement, j'ai pris un bon départ. C'est d'ailleurs un paramètre que je commence à maîtriser de mieux en mieux avec cette voiture. Je suis parti avec Christophe Saunois, mais au bout de deux tours, je me suis vite aperçu que j'étais plus rapide que lui. J'ai donc pris le tour joker, et bien m'en a pris, puisque je suis ressorti devant lui au final. » expliquait Jonathan, qui s'emparait du même coup de la seconde meilleure marque de la première journée derrière Marc Morize.

« En seconde manche, je suis une fois de plus parti avec Christophe Saunois, mais le scénario de la veille ne s'est pas répété. Il était beaucoup plus rapide que moi et je n'ai rien pu faire. Je me suis surtout concentré sur le fait de contenir Patrick Guillerme qui était placé derrière moi. » analyse l'intéressé, qui devait attendre le départ de l'ultime manche du week-end pour se rappeler au bon souvenir des principaux animateurs de la Division 3.

En lutte avec les deux leaders du classement général depuis le début du meeting pour l'obtention de la pole position, la troisième manche allait permettre au pilote de la Peugeot 206 « Axel Fermetures » de confirmer les bons résultats affichés depuis Lavaré, en signant le meilleur temps absolu.

« Je ne voulais pas tenter le tout pour le tout pour aller chercher cette pole position. On ne joue pas le titre, et ce n'était pas à moi de prendre des risques. Je voulais surtout rester propre en essayant d'être le plus efficace possible et cela à parfaitement fonctionné » souligne Jonathan Pailler, qui pouvait, dès lors, positionner sa Peugeot 206 sur le couloir le plus favorable de la grille de départ de la finale A. Une sensation à laquelle le pilote « Intermarché – Salaün Holidays » commence d'ailleurs à prendre goût.

« Cette fois, je n'ai pas ressenti la même tension qu'à Lavaré, même si un léger stress persiste toujours à ce moment là du week-end. Le fait de savoir que j'étais en mesure de prendre un bon départ et de faire à peu près jeu égal sur ce point précis m'a complètement rassuré. J'ai pris un bon départ, on s'est retrouvé côte à côté à cinquante mètres du premier virage avec Morize et Saunois. Malheureusement, Stéphane Dréan qui avait démarré depuis la seconde ligne a fait un bien meilleur départ que nous. Il a réussi à glisser le museau de sa Renault Clio entre moi et Marc Morize, et ce petit contact à suffit à déséquilibrer mon auto. Dès que j'ai senti que la voiture commençait à pivoter un petit peu trop, j'ai préféré soulager, ce qui a permis à Morize et Saunois d'en profiter. Sans cette touchette, je pense que je pouvais ressortir devant » expliquait le sociétaire de la structure Pailler Compétition qui, en dépit des efforts déployés, ne pouvait rien face aux deux co-leaders du championnat que sont Marc Morize et Christophe Saunois.

Néanmoins, avec cette troisième place à l'arrivée de la finale A, Jonathan se rapproche progressivement du haut de tableau de cette Coupe de France de Division 3. Sixième du classement général, ce dernier ne compte plus que neuf points de retard sur la quatrième place détenue par Patrick Guillerme, et ce, avant d'aborder la prochaine manche de la saison, qui se tiendra sur le circuit de Kerlabo Cohiniac, à la fin du mois de juillet.

Auteur : Nicolas DUBERNARD



Télécharger le communiqué…