Rallycross RX Team

One more time

Pour la sixième fois de la saison, Fabien Pailler s’est de nouveau retrouvé au pied du podium à l’occasion de la neuvième manche du championnat de France de Rallycross disputée sur le tracé Maurice Forget de Mayenne. Quatrième à l’issue de la finale A, le pilote Axel Fermetures – Intermarché Carburant Pro ne désespère pas pour autant d’être en mesure d’aller chercher un résultat significatif d’ici le terme de la saison…

« J'ai réussi à accrocher le troisième temps des essais chronométrés alors qu'il s'agissait seulement de mes premiers tours de roue, ce qui tend à prouver que nous avions une bonne marge de progression. » analyse Fabien, qui ne parviendra pas à concrétiser sa qualification pour la SuperPôle, en allant chercher les points distribués aux trois pilotes les plus rapides sur un tour lancé.

« C'est dommage d'avoir manqué un de mes freinages lors de la SuperPôle, car il y avait vraiment quelque chose à faire de mon point de vue. J'ai voulu augmenter le rythme mais je me suis fait piéger… La limite est tellement étroite entre un excellent chrono et une erreur de pilotage… Je pense que je suis trop agressif dans cet exercice. »

Quelques minutes plus tard, le départ de la première manche qualificative du meeting allait néanmoins donner au pilote de la Peugeot 207 « Salaün Holidays » quelques très bonnes raisons d’espérer. Troisième de la première session de qualification, ce dernier ne tardait pas à remettre le couvert dès le dimanche matin.

« J'ai pris un très bon départ en manche 1. Cela m'a permis de me placer dans le sillage direct de Jérôme Grosset-Janin tout en conservant l'avantage sur Hervé Knapick. Au final, ma série se conclut par l'obtention du troisième chrono, ce qui laissait entrevoir de belles choses pour la suite » souligne Fabien, qui aura dû batailler ferme lors de la seconde session de qualifications du dimanche matin face au véloce Hervé Knapick.

« Hervé m'a dépassé au moment d'aborder la première courbe du circuit. J'ai pris la décision de prendre le joker immédiatement. De son côté, Hervé a attendu le dernier tour pour s'y engouffrer. Le problème reste que je suis revenu sur lui rapidement, et que j'ai perdu un temps précieux dans ses pare-chocs. Même si je réalise le tour le plus rapide de la seconde manche, cela n'a pas empêché Jérôme Grosset-Janin de reprendre l'avantage sur moi grâce au tour alternatif. Néanmoins, je pense que nous avons pu bénéficier des conditions climatiques fraîches pour exploiter au mieux les pneumatiques. » assure le pilote Axel Fermetures – Intermarché Carburant Pro, qui n’améliorera pas son score au départ de la dernière joute qualificative du week-end, sur le technique tracé Mayennais.

Un constat qui n’empêchait pas Fabien d’empocher une place parmi le Top 3 du SuperCars, synonyme d’un couloir de départ pour le moins favorable sur la première ligne de la finale A en compagnie de Jérôme Grosset-Janin et Samuel Peu.

« J'ai eu un peu trop de patinage au départ de la manche 3. J'ai donc dû me contenter de rester derrière tout le monde, et sur un circuit comme Mayenne, il reste toujours très compliqué de dépasser. Malgré tout, mes bonnes performances réalisées lors des manches qualificatives m'ont assuré de pouvoir m'élancer depuis la première ligne de la finale A. »

« Cela a été chaud avec Samuel Peu sur le premier virage, mais je suis tout de même parvenu à conserver ma position. Cependant, apres quelques tours, j'ai constaté que Philippe Tollemer et Jérôme Grosset-Janin qui se trouvaient devant moi, commencaient à se bagarer. Avant de perdre trop de temps derriere eux, j'ai voulu passer par le tour joker. Je suis sortis ensuite derrière Gaëtan Sérazin et j'ai dû patienter jusqu'au dernier tour pour reprendre ma position. C'est dommage, car je pouvais viser un podium ici, mais les circonstances de course n'ont pas véritablement été en ma faveur. Au final, je repars de nouveau avec une quatrième place mais je compte bien pouvoir tirer parti du potentiel de la Peugeot 207 pour aller chercher, d'ici le terme du championnat, cette victoire qui me fuit depuis le début de saison » conclut Fabien, qui pourrait redresser la barre d’ici la prochaine manche de Dreux où il s’était imposé en fin de saison dernière…

Auteur : Nicolas DUBERNARD



Télécharger le communiqué…


< Page précédente - Page / - Page suivante >