Rallycross RX Team

Débuts prometteurs pour la Peugeot 208 Pailler Compétition

Pour son retour à la compétition au volant de la toute nouvelle Peugeot 208 SuperCar construite cet hiver dans les ateliers de Plouédern, Jean-Luc Pailler avait choisi l'étape portugaise de Montalegre, seconde manche du FIA European Rallycross Championship du calendrier 2013, pour y faire débuter sa nouvelle arme.

Et le multiple champion de France et champion d'Europe 1993 ne s'y est pas trompé. Sous une météo pour le moins hivernale, et perturbée par des averses de neige le samedi, le pilote « Salaün Holidays » est parvenu à se qualifier pour le Top 12 au terme des quatre manches qualificatives au programme de ce rendez-vous portugais.

Désormais dirigé par le spécialiste mondial du marketing sportif, le nouveau promoteur, IMG, a choisi de faire peau neuve quant au format de compétition présenté cette année. Avec quatre manches qualificatives - récompensées par des points pour les 16 pilotes les plus rapides - au programme contre trois auparavant, la principale nouveauté concerne l'abandon d'une manche « joker », bien utile en cas de problèmes techniques rencontrés en cours de week-end.

Bien plus qu'auparavant, la régularité et la fiabilité demeurent le maître mot pour tenter de faire entendre sa voix au sein de la série continentale. En outre, le promoteur a également mis un terme aux principes des phases finales, préférant instaurer deux demi-finales réunissant les 12 meilleurs pilotes à l'issue des quatre séries de qualifications. Un choix somme toute logique, et nettement plus simple à appréhender pour le commun des mortels, puisque les trois premiers de chaque demi-finales empochent directement leur ticket pour une conclusion en apothéose en réunissant le Top 6 de chaque catégorie.

Autrement dit, avec une Peugeot 208 qui effectuait là, ses véritables débuts en compétition officielle, la performance alignée par Jean-Luc Pailler à Montalegre a tout lieu d'être encourageante pour les échéances à venir. Un constat d'autant plus satisfaisant, que bien que qualifié pour les demi-finales, le pilote de la Peugeot 208 aux couleurs d'AXEL Fermetures a dû composer tout au long du week-end avec une perte de puissance chronique.

« Même si une qualification pour les demi-finales est une très bonne chose, j'ai le sentiment qu'il y avait la place pour mieux faire. Nous avons eu quelques soucis avec la température d'admission d'air qui n'était pas suffisamment bien canalisée par l'échangeur. La température montait jusqu'à 70 °c alors qu'elle aurait dû être à 25 °c seulement. Même si le premier tour nous permettait d'être totalement compétitifs, le moteur se mettait en sécurité dès l’entame de la seconde boucle. Forcément, dans de telles conditions, je perdais une seconde pleine par tour. Mais hormis ce léger contretemps, la voiture s'est parfaitement comportée. Je pense que l'on dispose d'une excellente base grâce au travail effectué sur les trains et le châssis et mon équipe a vraiment fait du très bon boulot. La Peugeot 208 Salaün Holidays-AXEL Fermetures est vraiment facile à emmener. Et ici, nous avons pu avoir un très bon aperçu de ses qualités sur la grande parabolique en terre qui constitue toujours un véritable test sur ce circuit. Cela prouve qu'elle dispose d'un très bon équilibre car il était facile de la maintenir en dérive sur 20 ou 30 mètres. Du côté du moteur et des nouvelles évolutions, il n'y a également rien à redire et j’en suis satisfait. Objectivement, il n'y a pas beaucoup de choses à modifier. Pour cette première course sous les auspices du FIA European Rallycross Championship, on sent tout de suite que le promoteur (IMG) est sur la bonne voie. Ce sont des gens très professionnels et parfaitement compétents. Ils sont à l'écoute des pilotes et se montrent très attentifs. Ce sont des choses que l'on ne retrouve pas forcément sur les autres championnats et j'avoue que c'est le genre de détails qui apporte une motivation supplémentaire en tant que pilote »

Désormais, la prochaine étape au programme de la structure Pailler Compétition se déroulera au mois de mai prochain, pour la première manche du Championnat de France de Rallycross 2013, sur le circuit d'Essay. Organisée de concert avec une épreuve comptant pour le Rallycross Challenge Europe et le Championnat Belge de Rallycross, ce rendez-vous sera le lieu d'un nouveau test pour l'équipe Pailler Compétition. Championnat de France oblige, c'est Fabien Pailler qui récupérera le volant de la Peugeot 208 pour l'occasion, tandis que Jonathan Pailler retrouvera sa Peugeot 206 pour un nouveau programme dans les rangs de la Coupe de France de Division 3.

Auteur : Nicolas DUBERNARD



Télécharger le communiqué…