Rallycross RX Team

Fabien renoue avec le podium

Après un début de saison tronqué par les soucis de jeunesse essuyés par sa nouvelle Peugeot 208 SuperCar, Fabien Pailler s'est offert la seconde place du podium le week-end dernier, à Lessay, hôte de la quatrième étape du championnat de France de Rallycross 2013. Une performance de choix qui lui vaut de signer son retour parmi les candidats à la victoire dans les rangs de la catégorie reine de la discipline.

Après des dernières semaines dédiées au développement d'un nouveau moteur et à l'adoption de nouveaux choix techniques, les membres de la structure Pailler Compétition peuvent se satisfaire du travail abattu depuis la manche de Châteauroux, début juin. Suffisamment performante pour rejoindre les demi-finales lors de sa première sortie en compétition officielle à l'occasion de la seconde manche du Championnat d'Europe FIA RallycrossRX au Portugal, la Lionne est revenue à son meilleur niveau, alliant désormais performance et fiabilité.

Second des essais chronométrés, Fabien n'échouait qu'à 0,1 s du leader du championnat, Jérôme Grosset-Janin. Soit une preuve supplémentaire qu'en dépit d'un manque de roulage évident depuis le début du championnat, le pilote AXEL Fermetures / INTERMARCHE Carburant PRO n'a rien perdu de son rythme. Un écart que Fabien se chargeait de réduire de moitié au moment d'aborder l'exercice de la SuperPole, faisait ainsi passer son débours de 0,1 s à 0,06 s sur un tour.

Une montée en puissance qui trouvait sa juste récompense au départ de la première manche qualificative qu'il remportait grâce à une stratégie parfaitement exécutée.

« Le bilan de cette première journée est positif. Je me suis senti à l'aise avec la voiture même s'il nous manquait encore un peu de vitesse pour aller chercher Jérôme (Grosset-Janin, ndlr) lors de la SuperPole. En première manche, je suis parti avec Jérôme Grosset-Janin, Jean Juin et Christophe Jouet. La piste a pas mal "chauffé" entre les chronos et le départ de notre série. Nous avons manqué notre départ avec Jérôme, mais j'ai réussi à tomber un rapport et sortir devant lui au premier virage. J'ai pris le joker au premier tour. Jérôme n'a pas voulu me suivre, et s'est retrouvé bloqué dans le trafic. Pendant ce temps, j'ai pu remonter tranquillement dans la hiérarchie en ressortant devant mes concurrents au fil des passages. Il y a encore des dixièmes à grignoter sur le plan du pilotage, mais sur un tel circuit, nous sommes déjà à la limite, et il faut veiller à ne pas prendre de risques inconsidérés. Je vais continuer à rouler comme j'ai l'habitude de le faire, en restant conscient que la moindre sortie de route ici se termine inévitablement dans le rail » notait Fabien, qui s'emparait des commandes du SuperCar au soir de la première journée.

Toujours aussi rapide le lendemain, Fabien échouait néanmoins dans sa quête d'une qualification sur la pole position de la Finale A. La faute à une bougie cassée qui interrompait l'effort du pilote AXEL Fermetures quelques mètres après le départ de l'ultime session qualificative du meeting. Peu importe pour Fabien, qui menacera Jérôme Grosset-Janin tout au long des sept tours de la finale A. Si l'intéressé avouait avoir pris le joker un tour trop tôt, Fabien ne pouvait que se satisfaire de son parcours conclu par une seconde place dans la Manche.

« Le bilan du week-end est très positif car nous avons pu prouver notre fiabilité et que nous étions de retour dans ce championnat de France 2013. Nous sommes de retour et notre saison 2013 peut enfin commencer. Même si j'aurais préféré m'imposer, je n'oublie pas ce résultat est surtout une excellente nouvelle pour toute notre équipe. Ils ont travaillé dur pour trouver l'origine des problèmes qui nous ont gâché le début de championnat, et je suis surtout content pour eux. Ils ont mis beaucoup d'énergie pour nous permettre de revenir dans la course, et ce week-end, leur abnégation a porté ses fruits » assurait le pilote Pailler Compétition, qui compte poursuivre sur un rythme similaire à l'occasion de la prochaine manche du Championnat de France, qui se déroulera conjointement à celle du Rallycross Challenge Europe, sur le circuit de Kerlabo. Un tracé que le pilote de la Peugeot 208 apprécie tout autant que les confrontations avec ses adversaires européens.

« Kerlabo est toujours un moment spécial dans la saison car nous évoluons un peu sur nos terres là-bas. Ce sera aussi l'occasion de retrouver les pilotes européens puisque cette épreuve comptera également pour le Rallycross Challenge Europe. C'est donc forcément une motivation supplémentaire, et d'autant plus que je retrouverai mon père sur la piste, qui prendra de son côté le volant de la Peugeot 207. »

Auteur : Nicolas DUBERNARD



Télécharger le communiqué…


< Page précédente - Page / - Page suivante >