Rallycross RX Team

Quatrième podium pour Fabien Pailler

Après un intermède « Lohéac » dans lequel Fabien Pailler et sa Peugeot 208 se sont pleinement illustrés en venant à bout des animateurs du championnat d'Europe FIA du RallycrossRX lors d'une première journée de compétition de haute-volée, c'est du côté de Mayenne que le pilote PAILLER Compétition reprenait du service, à l'occasion de la 7e manche du championnat de France. Et après deux victoires consécutives conquises à Kerlabo puis Pont-de-Ruan, c'est avec un quatrième podium en quatre courses qu'est reparti Fabien du circuit Maurice Forget.

Oubliée la difficile entame de championnat, c'est désormais à un train d'enfer que file le sociétaire de la structure multiple championne de France. Sur un circuit de Mayenne qu'il apprécie, Fabien s'est livré à un nouveau duel réglé à coups de dixièmes de seconde avec le leader du classement général, Jérôme Grosset-Janin. Rapide, Fabien tenait néanmoins à effectuer quelques ajustements au soir d'une première journée conclue au second rang du SuperCar.

« Nous étions dans le coup dès le début du meeting, mais il m’a fallu du temps pour trouver les réglages qui me convenaient ce weekend. J'avais une attitude trop sur la défensive au volant. Samedi soir, nous nous sommes penchés sur le sujet avec l’équipe et nous sommes partis dans une direction différente. Le lendemain j’avais retrouvé de bonnes sensations avec la 208, je me sentais en confiance. On s'assure du gain de la seconde manche, tout en signant le tour le plus rapide du meeting » note le pilote aux couleurs d'INTERMARCHÉ Carburant PRO et d'AXEL Fermetures.

Revenu dans la lutte qui l'opposait à Jérôme Grosset-Janin pour l'obtention de la pole position de la finale A, Fabien s'en remettait à une troisième manche qualificative décisive. Et si une légère baisse de puissance handicapait la Peugeot 208, c'est surtout au passage du Joker Lap que Fabien allait perdre toute chance de reprendre la main sur le SuperCar lorsqu'il se retrouvait nez à nez avec un adversaire en bien mauvaise posture. Une perte de temps qui se soldera par une deuxième place au cumul des trois manches, et une place sur la première ligne de la finale A.

« Je suis reparti sur les mêmes bases lors de la dernière session de qualification. En revanche, j'ai dû composer avec une légère perte de puissance, puisque nous avons décelé par la suite une ouverture au niveau du collecteur d'échappement. Je pense que ce petit contre-temps nous coûte certainement la pole position de la finale A, surtout que je me suis retrouvé avec une trajectoire obstruée par une voiture à l'arrêt dans le tour joker. Bien évidemment, j'ai perdu un peu de temps en essayant d'éviter le véhicule. » souligne Fabien, qui sera le plus prompt à s'extirper de la grille, quelques minutes plus tard, au départ de la finale A.

« Je signe un très bon envol au départ de la finale A qui me permet de me présenter avec une demi-voiture d'avance sur Jérôme Grosset-Janin à l'abord de la première courbe. Malheureusement, j’ai trop retardé mon freinage pour tenter ma chance sur la trajectoire extérieure et je suis parti dans un léger sous-virage dont a pu profiter Hervé Knapick pour me reprendre la seconde place. J'ai réussi à le repasser quelques boucles plus tard, mais même si je suis parvenu à revenir dans le rythme du leader de la course, il était trop tard pour tenter quoi que ce soit à ce moment précis de la finale. C’est dommage, mais il fallait essayer. Car je savais que si je n’arrivais pas à passer Jérôme au premier virage cela serait très compliqué ensuite. Il est très difficile de faire la différence en un seul tour lorsque nos niveaux de performance sont si proches. »

Second au moment de couper la ligne d'arrivée, Fabien empochait ainsi son quatrième podium consécutif de la saison, confortant ainsi sa seconde place au général du championnat dans le sillage de Jérôme Grosset-Janin. De quoi aborder les deux dernières manches du championnat de France dans un état de confiance absolu.

« Je suis satisfait de mon week-end puisqu'après deux victoires consécutives en championnat de France, je profite de l'étape de Mayenne pour signer mon quatrième podium de la saison. Cela ne fait que confirmer le potentiel de notre Peugeot 208 AXEL Fermetures/INTERMARCHÉ Carburant PRO. Toute l’équipe a pu montrer que nous étions au niveau après une épreuve Européenne de Lohéac qui nous avait permis de nous illustrer en terminant la première journée en tête du SuperCar. Cela nous place donc dans de parfaites dispositions pour aborder en totale confiance les deux dernières courses de la saison. »

Auteur : Nicolas DUBERNARD



Télécharger le communiqué…