Rallycross RX Team

Jonathan Pailler poursuit son apprentissage

Pour sa première saison dans les rangs du championnat de France SuperCar, Jonathan Pailler retrouvait le week-end dernier un tracé de Lessay sur lequel il s'était imposé lors de la saison 2012 alors qu'il évoluait au sein de la Coupe de France de Division 3. Et après une entame de championnat pleine de promesses sur le circuit d'Essay, le pensionnaire de la structure Pailler Compétition a profité de cette seconde étape du calendrier 2014 pour franchir un nouveau cap.

« Pour le moment, je dois encore accumuler du roulage tout en faisant preuve d'un peu plus de réussite. J'ai eu un peu de mal à me mettre dans le rythme le samedi, mais par la suite, j'ai retrouvé toutes mes sensations » explique Jonathan, qui poursuit patiemment son apprentissage.

Contenu à un 6e puis un 7e temps lors des deux premières sessions de qualifications du meeting, le pilote SALAÜN Holidays retrouvait néanmoins des couleurs dès le coup d'envoi de la seconde journée en claquant un probant troisième temps derrière Christophe Jouet et JB Dubourg. Mais comme à Essay 15 jours plus tôt, où Jonathan s'était déjà assuré d'un Top 3 en qualifications, le départ de l'ultime session de qualification allait rapidement faire déchanter l'intéressé. Victime de l'agitation du peloton, le pilote de la Peugeot 208 était contraint à l'abandon, perdant ainsi de précieuses positions au classement intermédiaire.

« Tout s'est soudainement emballé en quatrième manche explique Jonathan. J'ai pris un bon envol, puis en arrivant sur la première courbe, je me suis retrouvé avec une voiture totalement à l'agonie devant moi, et je n'ai rien pu faire pour l'éviter. Outre un demi-train arraché et un abandon, cela m'a surtout fait chuter au classement intermédiaire alors que je pouvais revendiquer une place dans le Top 5. »

Heureusement, la réactivité de la structure Pailler Compétition allait permettre à Jonathan de se présenter sur la grille de départ de sa demi-finale avec une monture transfigurée qui permettait non seulement à Jonathan de valider son ticket pour la grande finale, tout autant que de s'assurer de la 4e meilleure performance absolue du week-end sur un tour lancé.

« Nous avons modifié quelques réglages avant le départ des phases finales, et j'ai clairement pu sentir la différence avec une voiture beaucoup plus efficace en terme de comportement. J'ai réussi à améliorer mes temps au tour de manière significative, ce qui est de bon augure pour la suite de la saison » note le pilote de la Peugeot 208, qui ne compte que 7 longueurs de retard sur la cinquième place détenue par Fabien Chanoine au classement général du championnat avant d'aborder la prochaine manche du championnat de France 2014 sur le circuit de Châteauroux.

Auteur : Nicolas DUBERNARD



Télécharger le communiqué…


< Page précédente - Page / - Page suivante >