Rallycross RX Team

Troisième podium pour Fabien

De retour sur le front du championnat de France après sa victoire obtenue 15 jours plus tôt sur le circuit de Châteauroux, Fabien Pailler et la structure Pailler Compétition ont profité de leur passage par la Gironde et Faleyras pour s'assurer d'un troisième podium consécutif qui permet au pilote de la Peugeot 208 AXEL Fermetures de conforter sa seconde place au classement général du championnat de France.

Installé parmi les favoris à la victoire finale aux côtés de Jean-Baptiste Dubourg, les deux leaders du championnat de France devaient composer avec les retours de quelques pointures puisqu'Alexandre Theuil (titré en 2006) et Marc Laboulle (titré en 2009) effectuaient leur retour sur la scène du Rallycross tricolore. Un contexte qui n'a pas empêché Fabien Pailler de s'assurer de la seconde marche du podium.

Installé sur la première ligne de la finale, le vice-champion de France en titre s'est sans aucun doute privé d'un duel sous haute-tension avec le leader du classement général lorsque Fabien manquait une vitesse à l'extinction des feux. Ressorti au troisième rang de la première courbe, le pilote de la Peugeot 208 parvenait néanmoins à se débarrasser de la menace Christophe Jouet et de sa Citroën DS3 lors de la première partie de course, avant de jeter ses dernières forces dans la bataille pour tenter de combler l'écart qui le séparait de la Citroën C4 de JB Dubourg.

« Je pense que le résultat aurait pu être meilleur. J'ai fait une erreur au départ de la finale en loupant une vitesse. Cela m'a vraiment pénalisé pour le reste de la course puisque Christophe Jouet en a profité pour me reprendre la seconde place. Même si j'ai réussi à prendre l'avantage sur Christophe, je reste un peu sur ma faim car j'avais vraiment envie d'aller embêter JB Dubourg. Je la voulais cette victoire ! » explique Fabien, avant de poursuivre :

« Globalement, la réussite n'a pas été de notre côté ce week-end. On a laissé échappé quelques points en qualifications. Lors de la première manche, mon pied ripe sur la pédale de frein sur un des freinages les plus délicats du circuit. Ce n'est pas la première fois qu'une telle chose m'arrive, mais jusqu'à présent, les conséquences s'étaient avérées moins désastreuses puisque je termine ma course dans le bac à sable. Puis, en troisième manche, alors que JB Dubourg part à la faute au même endroit que ma Peugeot 208 AXEL Fermetures la veille, j'ai clairement l'occasion de marquer des points importants en vue du classement intermédiaire mais j'ai dû composer avec les vapeurs de l'échappement qui remontaient dans l'habitacle et un échappement qui, du coup, n'entraînait plus le turbo. C'est dommage, mais ça fait partie de la course. »

Et si Fabien a laissé échapper 4 unités au profit de JB Dubourg dans la lutte qui oppose les deux hommes pour le titre, Fabien peut néanmoins trouver quelques motifs de satisfaction en dépit d'un léger goût d'inachevé.

« La petite frustration du week-end c'est que, malgré mon erreur en finale, je suis parvenu à repasser devant Christophe (Jouet) puis à revenir dans le rythme de JB (Dubourg). Il ne manquait pas grand-chose et une seconde victoire aurait certainement été la bienvenue, qu'il s'agisse du classement général, ou bien pour récompenser le travail abattu par l'équipe tout au long du week-end. Je ressors de cette épreuve avec le tour le plus rapide de la finale, ce qui tend à prouver que notre Peugeot 208 est de plus en plus performante. Je dois admettre que je ne me suis jamais senti aussi à l'aise au volant. J'arrive vraiment à faire ce que je veux avec cette voiture. Le travail réalisé par l'équipe va dans la bonne direction. J'ai actuellement 11 points de retard sur JB qui signe une belle victoire devant son public à Faleyras, mais tout peut encore se produire. On va maintenant s'appliquer à faire le meilleur job possible en vue de la manche de Lavaré. »

Auteur : Nicolas DUBERNARD



Télécharger le communiqué…


< Page précédente - Page / - Page suivante >