Rallycross RX Team

Bis repetita

Alors que Jonathan Pailler entame la seconde partie de son programme dans les rangs d'une catégorie SuperCar qu'il découvre cette année, le pilote de la Peugeot 208 SALAÜN Holidays//INTERMARCHÉ Carburant PRO s'est offert une nouvelle performance de choix ce week-end, sur le circuit de Lavaré. Comme à Faleyras 15 jours plus tôt, Jonathan s'est affirmé comme une des valeurs montantes du championnat de France SuperCar.

Auteur de son second Top 3 consécutif en qualifications, le pensionnaire de la structure Pailler Compétition s'affirme progressivement comme un concurrent régulier au podium. Un niveau de forme qu'il ne s'était d'ailleurs pas privé de mettre en évidence lors de l'étape de Châteauroux, où le pilote SALAÜN Holidays était parvenu à accrocher la seconde place du podium dès le troisième rendrez-vous de la saison.

Victime d'un accrochage en finale à Faleyras, le pilote de la Peugeot 208 Pailler Compétition a cette fois dû composer avec un ennui mécanique, alors qu'il était sur la voie d'une nouvelle qualification pour une finale depuis sa deuxième place. Pas de quoi désarçonner Jonathan, qui prend progressivement la mesure de son nouveau challenge au sein de la catégorie reine du Rallycross.

« Cet abandon fait partie de la course. Une pièce insignifiante qui ne casse jamais a cédé au niveau du pont arrière. Nous n'avions jamais été confrontés à ce type d'ennui auparavant. Il est possible que les conditions de piste rendues difficiles par la météo aient pu jouer un rôle. Nous n'avons rien à nous reprocher même si cela reste frustrant » note Jonathan, qui n'aura pas eu l'opportunité de confirmer en finale sa 3e place glanée à l'issue des qualifications.

« Malgré tout, je reste satisfait de notre week-end car après Faleyras, j'ai prouvé que je pouvais être dans le trio de tête. J'ai réussi à me sortir de toutes les manches qualificatives sans commettre la moindre erreur, ce qui n'était pas évident compte-tenu des conditions climatiques. C'est la première fois que je roule sur une piste aussi boueuse depuis mon passage au SuperCar, et il est évident que c'est le genre d'expérience qui ne peut être que profitable pour la suite » explique le pilote de la Peugeot 208 Pailler Compétition, qui conforte sa position dans le Top 5 du classement général avant d'aborder la prochaine étape de Tours/Pont-de-Ruan.

« Ce n'est jamais plaisant de devoir abandonner en demi-finale, mais je prends cela avec philosophie. L'essentiel, c'était avant tout de prouver que nos deux voitures étaient performantes, et ce fut une nouvelle fois le cas. Outre la victoire de Fabien, il y avait suffisamment de place ce week-end pour placer une seconde Peugeot 208 sur le podium. J'aurai à cœur de prendre ma revanche à Pont-de-Ruan dans 15 jours. Même si tout est différent au volant d'une SuperCar, c'est un circuit que j'apprécie et sur lequel j'étais parvenu à me montrer performant la saison passée, lorsque j'évoluais en Division 3. »

Auteur : Nicolas DUBERNARD



Télécharger le communiqué…