Rallycross RX Team

Fabien s’empare des commandes !

Second du championnat de France SuperCar, Fabien Pailler n'a pas failli à l'occasion de la sixième étape de la saison disputée sur le circuit de Tours//Pont-de-Ruan. Si le pilote de la Peugeot 208 Pailler Compétition n'est pas parvenu à faire déjouer la Citroën C4 de Julien Fébreau en finale, en revanche, le pilote AXEL Fermetures//Intermarché CARBURANT PRO s'est assuré de prendre les commandes du classement général. De bon augure avant d'aborder le prochain rendez-vous de la saison, qui se tiendra à proximité des bases de la structure Pailler Compétition, les 26 et 27 juillet prochains, sur le tracé armoricain de Saint-Brieuc//Kerlabo.

Distancé de deux unités seulement par JB Dubourg en arrivant sur le circuit de Tours//Pont-de-Ruan, Fabien Pailler a parfaitement géré son effort sur une piste une nouvelle fois détrempée par les bouleversements météorologiques qui n'auront pas manqué d'animer la 6e manche de la saison.

En tête du SuperCar au soir de la première journée avec deux meilleurs temps à son actif, Fabien s'est appliqué à gérer son effort le lendemain, en concluant ses qualifications au second rang, derrière JB Dubourg.

« On a tenté le pari de nous élancer en slicks en quatrième manche. Malheureusement, notre choix n'était pas le bon. La piste a évolué, et je me suis retrouvé sur un circuit où il était impossible de rouler avec de telles enveloppes. De plus, je me suis fait sortir à l'abord de la première courbe, et j'ai mis plusieurs secondes avant de pouvoir m'extraire du bac à sable. C'est dommage, car j'avais les moyens de conclure les qualifications en tête du Supercar puisque je possédais une bonne marge au classement intermédiaire avant le coup d'envoi de la dernière session. »

Véritable tournant du meeting, l'élimination du leader du championnat, JB Dubourg, dès le cap des demi-finales permettait à Fabien Pailler d'aborder serein l'ultime session du meeting.

« Je suis parti avec l'envie de remporter cette finale. J'avais dans l'idée de marquer un maximum de points. Finalement, la voiture s'est mise à patiner de manière excessive au départ, et j'ai perdu quelques positions dans l'opération. J'ai réussi à doubler deux voitures dans le virage suivant et je suis revenu sur le leader de la finale, Julien Fébreau. A force de le suivre, la boue projetée par sa voiture est venue encrasser mon échangeur, et plus la finale avançait, plus le moteur perdait de la puissance. J'ai essayé de le repasser peu après qu'il soit sorti du Joker Lap, mais l'échangeur était complètement colmaté, et je ne suis pas parvenu à exploiter cette ouverture » explique Fabien qui, à l'image de Petter Solberg sur le front du championnat du Monde de Rallycross, n'aura pas eu besoin de s'imposer pour reprendre les commandes du SuperCar.

« Bien-sûr, une victoire nous aurait fait plaisir, mais d'un autre côté, nous avons assuré l'essentiel avec cette seconde place qui nous permet de prendre les commandes du championnat de France. On ne sait jamais vraiment trop à quoi s'attendre en Rallycross, il fallait donc rester vigilant. Le championnat est encore long puisqu'il reste encore trois courses, mais il est vrai que c'est toujours agréable que de se retrouver dans cette position, surtout à l'heure d'arriver sur nos terres de Kerlabo » conclut Fabien, qui compte désormais 9 longueurs d'avance sur le pilote du DA Racing, JB Dubourg.

Auteur : Nicolas DUBERNARD



Télécharger le communiqué…


< Page précédente - Page / - Page suivante >